Sierre, Chippis
Veyras, Miège et Venthône
Chalais-Vercorin
Granges-Grône

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Au top

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « Voici que le semeur sortit pour semer » (Mc 4, 1-20)

    Acclamation :

    Alléluia. Alléluia.
    La semence est la parole de Dieu ;
    le semeur est le Christ,
    celui qui le trouve demeure pour toujours.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
        Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée.
    Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui,
    si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit.
    Il était sur la mer,
    et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.
        Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles,
    et dans son enseignement il leur disait :
        « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.
        Comme il semait,
    du grain est tombé au bord du chemin ;
    les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.
        Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux,
    où il n’avait pas beaucoup de terre ;
    il a levé aussitôt,
    parce que la terre était peu profonde ;
        et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé
    et, faute de racines, il a séché.
        Du grain est tombé aussi dans les ronces,
    les ronces ont poussé, l’ont étouffé,
    et il n’a pas donné de fruit.
        Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ;
    ils ont donné du fruit
    en poussant et en se développant,
    et ils ont produit
    trente, soixante, cent, pour un. »
        Et Jésus disait :
    « Celui qui a des oreilles pour entendre,
    qu’il entende ! »

        Quand il resta seul,
    ceux qui étaient autour de lui avec les Douze
    l’interrogeaient sur les paraboles.
        Il leur disait :
    « C’est à vous qu’est donné
    le mystère du royaume de Dieu ;
    mais à ceux qui sont dehors,
    tout se présente sous forme de paraboles.
        Et ainsi, comme dit le prophète :
    Ils auront beau regarder de tous leurs yeux,
    ils ne verront pas ;
    ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles,
    ils ne comprendront pas ;
    sinon ils se convertiraient
    et recevraient le pardon. 
    »
        Il leur dit encore :
    « Vous ne saisissez pas cette parabole ?
    Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?
        Le semeur sème la Parole.
        Il y a ceux qui sont au bord du chemin
    où la Parole est semée :
    quand ils l’entendent,
    Satan vient aussitôt
    et enlève la Parole semée en eux.
        Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence
    dans les endroits pierreux :
    ceux-là, quand ils entendent la Parole,
    ils la reçoivent aussitôt avec joie ;
        mais ils n’ont pas en eux de racine,
    ce sont les gens d’un moment ;
    que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole,
    ils trébuchent aussitôt.
        Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces :
    ceux-ci entendent la Parole,
        mais les soucis du monde, la séduction de la richesse
    et toutes les autres convoitises
    les envahissent et étouffent la Parole,
    qui ne donne pas de fruit.
        Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre :
    ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent,
    et ils portent du fruit :
    trente, soixante, cent, pour un. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

Janvier 2020 – « Eglise sans frontières »

202001 no201

En novembre dernier, à Palexpo, les plus de 400 agents pastoraux et prêtres du diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg se sont penchés sur le thème de la pluriculturalité. Portugais, Italiens, Sud-Américains et Espagnols, Helvètes, mais aussi Croates, Polonais, Camérounais, Togolais, Congolais, Vietnamiens composent la mosaïque diocésaine et pas seulement en Romandie. Opportunités ou tensions?

Décembre 2019 – « Les apocryphes »

201912 no200

On leur doit le bœuf et l’âne de la crèche, la grotte ou l’étable de la Nativité, ainsi que la couronne de roi des mages. Les textes apocryphes, c’est-à-dire non retenus dans le Canon des Ecritures, étaient très lus durant les premiers siècles du christianisme. Pourtant, ils ne comportent pour la plupart aucun des complots ou des révélations explosives qu’on a bien voulu leur attribuer. Au contraire, ils nous renseignent sur des aspects de vie des premières communautés chrétiennes.

Novembre 2019 – « La Semaine des religions »

201911 no199

Là où certains pans du dialogue interreligieux (et de sa pratique) sont bienvenus, d’autres – on pense au dialogue avec les musulmans... – ont moins le vent en poupe. Du 2 au 10 novembre, toute la Suisse est invitée à vivre la Semaine des religions. Et ce, depuis 2006 ! Le saviez-vous ? Qu’y faites-vous ? Participez-vous ?

Octobre 2019 – « La mission aujourd'hui »

201910 no198

Octobre a été décrété par le pape François "Mois missionnaire extraordinaire". L'occasion de réfléchir sur le sens actuel du mot "mission".

Septembre 2019 – « Bien-être et/ou bonheur »

201909 no197

Bien-être et bonheur, deux termes qu’on aurait tendance à opposer. Le bonheur se vivrait dans le partage alors que le bien-être ne concernerait que soi-même. Pourtant, comment être bien avec les autres, si on ne l’est pas avec soi-même? «Tu aimeras ton prochain comme toi-même», dit l’Evangile.

Juin 2019 – « Couples complexes »

201906 no196

«Couples complexes»… c’est ainsi que le pape François souhaitait parler des couples qui s’aiment sans être passés par la case « mariage religieux » dans sa désormais célèbre exhortation Amoris Laetitia. A travers la rencontre d’un de ces couples, mais aussi des parcours qui existent pour eux en Suisse romande, enrichis du témoignage de Mgr Jean-Marie Lovey qui les a conviés officiellement dans son évêché – une première suisse – nous tenterons d’éclairer la complexité du cheminement de ces personnes. Oui, elles font partie de cette Eglise qui aime ceux qui s’aiment.

Mai 2019 – « Donner et recevoir la communion »

201905 no195

Moment des plus solennels, la communion se base sur toute une gestuelle. “Pincette”, “trône”, “dans la bouche” ou “sur la langue” on peut communier de diverses façons. Vraiment?

Avril 2019 – « Société de longue vie »

201904 no194

Nous sommes entrés dans la société à quatre générations. Le temps des arrière-grands-parents est arrivé, tout comme celui des arrière-petits-enfants. Dans ce contexte, la retraite devient un ensemble de compétences à découvrir. Y compris dans la transmission de la foi.

Mars 2019 – « Pauvreté et solidarité en Suisse »

201903 no193

Face à d’autres misères plus criantes dans le reste du monde, nous sommes parfois gênés de parler de pauvreté en Suisse. Pourtant, elle existe vraiment, statistiques à l’appui ! Voici un tour d’horizon de ses faces cachées (pauvreté du père suite à un divorce, suicides dans le monde paysan, pauvreté du seuil à la limite de basculer…). Quelles en sont les causes structurelles? Quelles solidarités pouvons-nous développer? Et comme chrétien, comment accueillons-nous l’autre dans le besoin?

Février 2019 – « Délivre-nous du mal »

201902 no192

Face à l'horreur du mal, qui ne s'est jamais dit: Mon Dieu, pourquoi? Le piège est alors grand de tomber dans le désespoir. Comment pouvons-nous sortir de ce mauvais trou?

Janvier 2019 – L'Eglise 2.0

201901 no191

A l'heure du développement digital, l'Eglise doit être «geek parmi les geeks», pour paraphraser saint Paul. Le Pape lui-même est très actif sur les réseaux sociaux. Un exemple à suivre... en utilisant les bons moyens!

Décembre 2018 – Nos chrétiens d'Orient

201812 no190

Par l'actualité proche-orientale, on connaît désormais les Chaldéens, les Assyriens ou les Coptes. Médias et littérature ont prédit leur mort puis leur résurrection... Partagés entre terres d'origine et diasporas, ils se sont aussi installés dans le paysage romand, discrètement. Enquête.

Novembre 2018 – Accompagner le deuil

201811 no189

Qui dit «accompagnement» dit cheminement dans la durée. Car le travail de deuil prend du temps, parfois beaucoup de temps. Les équipes d’accompagnement lors des funérailles, qui se composent de laïcs bénévoles, agents pastoraux, diacres et prêtres et qui commencent à apparaître dans nos unités pastorales (UP), sont appelées à soutenir les personnes endeuillées.

Octobre 2018 – La spiritualité des enfants

201810 no188

Il arrive assez fréquemment que des jeunes confirmands ne connaissent pas le Notre Père. Cela veut-il dire qu’ils ne prient pas? Après tant d’années de catéchisme? La vie spirituelle serait-elle un «truc réservé aux adultes» ? Certainement pas: «Par la bouche des tout-petits, la splendeur de Dieu est chantée», dit le Psaume (8,2). Si la vie spirituelle est accessible aux enfants, reste à savoir comment éveiller en eux le don de Dieu. Esquisse de quelques pistes.

Septembre 2018 – Etat et laïcité

201809 no187

Alors que Genève vient de se doter d'une loi sur la laïcité, quelles sont les relations qu'entretiennent Eglise et Etat en Romandie? Tour d'horizon.

Arc-en-Sierre L'Essentiel – Le journal des paroisses

Il s'appelle "Arc-en-Sierre – L'Essentiel", le journal des paroisses des secteurs Anniviers, Sierre-Ville et Sierre-Plaine vous offre chaque mois de septembre à juin, soit 10 numéros, des articles écrits par une équipe de bénévoles de la région de Sierre ainsi qu'une équipe romande pour la partie centrale.

Juin 2018 – Croyant et politicien

201806 no186

Peut-on être croyant et politicien? Que faire de sa foi lorsqu'on est engagé en politique? Réponses d'élus de tous les partis.

Mai 2018 – La piété populaire

201805 no185

La foi du charbonnier et celle du théologien ont-elles le même droit de cité dans l'Eglise? LA foi s'est toujours exprimée sous des formes marquées par la culture où elle a pris racine, tantôt plus populaires, tantôt plus rationnelles.

Avril 2018 – L'Eglise en missions

201804 no184

L'activité missionnaire de l'Eglise se réalise de multiples façons: nous avons connu les missionnaires qui partaient au loin proclamer l'Evangile, il s'agissait alors de «la mission au loin».

Mars 2018 – Le catéchuménat

201803 no183

«Un parcours bien au-delà de mes attentes et de mes espérances», témoigne Maude Tedeschi, la trentaine, qui va recevoir, à la Vigile de Pâques, les trois sacrements d'initiation chrétienne à Renens après un «chemin apaisant», confie-t-elle. Autrefois réservé «aux incultes et aux païens», le catéchuménat est devenu un véritable phénomène d'Eglise. Qui sont ces adultes qu'on appelle «catéchumènes»?