AFFICHER
Sierre-Ville Sierre-Plaine

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi » (Mt 19, 3-12)

    Acclamation : (cf. 1 Th 2, 13)

    Alléluia. Alléluia.
    Accueillez la parole de Dieu :
    pour ce qu’elle est réellement :
    non pas une parole d’hommes,
    mais la parole de Dieu.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

        En ce temps-là,
        des pharisiens s’approchèrent de Jésus pour le mettre à l’épreuve ;
    ils lui demandèrent :
    « Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme
    pour n’importe quel motif ? »
        Il répondit :
    « N’avez-vous pas lu ceci ?
    Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme ?
        et dit :
    “À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,
    il s’attachera à sa femme,
    et tous deux deviendront une seule chair.”

        Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
    Donc, ce que Dieu a uni,
    que l’homme ne le sépare pas ! »
        Les pharisiens lui répliquent :
    « Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit
    la remise d’un acte de divorce avant la répudiation ? »
        Jésus leur répond :
    « C’est en raison de la dureté de votre cœur
    que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes.
    Mais au commencement, il n’en était pas ainsi.
        Or je vous le dis :
    si quelqu’un renvoie sa femme
    – sauf en cas d’union illégitime –
    et qu’il en épouse une autre,
    il est adultère. »
        Ses disciples lui disent :
    « Si telle est la situation de l’homme
    par rapport à sa femme,
    mieux vaut ne pas se marier. »
        Il leur répondit :
    « Tous ne comprennent pas cette parole,
    mais seulement ceux à qui cela est donné.
        Il y a des gens qui ne se marient pas
    car, de naissance, ils en sont incapables ;
    il y en a qui ne peuvent pas se marier
    car ils ont été mutilés par les hommes ;
    il y en a qui ont choisi de ne pas se marier
    à cause du royaume des Cieux.
    Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

L'insatisfaction comme amie

Les 25 et 26 mars derniers, quelques 300 personnes - prêtres, laïcs, membres des CoCom et paroissiens intéressés - ont réfléchi et travaillé à comment redynamiser leurs paroisses. Une trentaine de participants de notre région se sont mis en route sur l’appel de l’évêque, avec l’équipe Talenthéo.

week_end_pastoral_2.jpg

La sainte insatisfaction
C’est Mgr Lovey qui invite. Toute personne intéressée à collaborer à un nouvel élan pour nos paroisses est la bienvenue. L’appel de La joie de l'évangile du pape François, est repris en préambule. Suit une invitation à reconnaître l’insatisfaction qui habite en nous, comme le saint moteur de tout changement.


Les cinq tamis des apôtres.
Des Actes (Ac 2, 41-47) nous avons reçu un quintuple filtre, digne des tamis de Socrate, pour passer à la loupe chacune de nos activités d’églises… Est-ce qu’elles (se) nourrissent des cinq vitamines essentielles: la prière (vitamine A, adoration) l’esprit de famille (B, belle communauté), le service du frère (C, charité), le souci de former (D, disciple), et d’envoyer en mission (E, évangélisation) ? Y en a-t-il une qui est sous-dosée ? Là doit se porter notre attention !


Se donner une vision
Le deuxième jour nous avons fait l’exercice mental de nous projeter dans une vision à 5 ans, 6 mois, 1 mois. Quel visage voulons-nous pour notre Église dès demain ? Il nous faudra définir des priorités, renoncer à certaines habitudes confortables. Expliciter une vision commune rassemblera tout le monde, sera un encouragement pour chacun et une aide au discernement. Est-ce que nous portons du fruit ?


Sortir !
Au terme de la matinée de dimanche, nous avons été envoyés dans les rues de Sion, deux par deux comme les disciples, pour nous mettre à l’écoute. Nous avons apporté le témoignage d’une Église en sortie, à l’écoute, qui n’a pas peur de sortir des sentiers battus. Qui ose se remettre en question. Nous avons récolté des perles, des soifs, beaucoup de bienveillance et d’intérêt. Quelques claques aussi…


Envoyés…
Pour conclure, c’est l’évêque qui nous a envoyé en disciples, confiant dans les talents de chacun. C’est ainsi qu’il a demandé aux musiciens ayant animé le week end d’être l’impulsion d’une nouvelle évangélisation de la jeunesse. Un berger qui ose, ça donne des ailes, non ?


week_end_pastoral_6.jpg

Rechercher

Lire aussi...

Week-end à Taizé: Joyeux et lumineux!
Les quelques seize jeunes de la région qui ont participé au week-end de Taizé du 17 au 19 mars dernier sont revenus enchantés de leur expérience.


206 confirmands confirmés
En ce mois de mai les jeunes ont rempli les églises… Ils étaient plus de deux cents à recevoir la confirmation.

Première communion pour jeunes disciples
Ce jeudi de l'Ascension une cinquantaine d'enfants de Sierre et Venthône ont reçu leur première communion. Le 28 mai 2017 c'était le tour d'une petite dizaine d'enfants de Veyras. A Miège, cela a coïncidé avec la Fête-Dieu, le 15 juin.

Les jeunes font les cartons
Inconditionnelle des récoltes pour les cartons de la solidarité de Sierre-Partage, Lise Salamin est sur le pied de guerre deux fois l’an en mai et en novembre du vendredi au samedi.

carton_du_coeur_3.JPG


Pardon? Communion? Confirmation?
{jcomments off}Attention... à Sierre-Ville ça change ! (dernier délai d'inscription : 8 septembre !)

Agenda

...