Sierre, Chippis
Veyras, Miège et Venthône
Chalais-Vercorin
Granges-Grône

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Au top

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » (Mc 9, 14-29)

    Acclamation : (2 Tm 1, 10)

    Alléluia. Alléluia.
    Notre Sauveur, le Christ Jésus, a détruit la mort ;
    il a fait resplendir la vie par l’Évangile.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
    Jésus, ainsi que Pierre, Jacques et Jean,
    descendirent de la montagne ;
        en rejoignant les autres disciples,
    ils virent une grande foule qui les entourait,
    et des scribes qui discutaient avec eux.
        Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite,
    et les gens accouraient pour le saluer.
        Il leur demanda :
    « De quoi discutez-vous avec eux ? »
        Quelqu’un dans la foule lui répondit :
    « Maître, je t’ai amené mon fils,
    il est possédé par un esprit qui le rend muet ;
        cet esprit s’empare de lui n’importe où,
    il le jette par terre,
    l’enfant écume, grince des dents
    et devient tout raide.
    J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit,
    mais ils n’en ont pas été capables. »
        Prenant la parole, Jésus leur dit :
    « Génération incroyante,
    combien de temps resterai-je auprès de vous ?
    Combien de temps devrai-je vous supporter ?
    Amenez-le-moi. »
        On le lui amena.
    Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ;
    l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant.
        Jésus interrogea le père :
    « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? »
    Il répondit :
    « Depuis sa petite enfance.
        Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau
    pour le faire périr.
    Mais si tu peux quelque chose,
    viens à notre secours, par compassion envers nous ! »
        Jésus lui déclara :
    « Pourquoi dire : “Si tu peux”… ?
    Tout est possible pour celui qui croit. »
        Aussitôt le père de l’enfant s’écria :
    « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! »
        Jésus vit que la foule s’attroupait ;
    il menaça l’esprit impur, en lui disant :
    « Esprit qui rends muet et sourd,
    je te l’ordonne, sors de cet enfant
    et n’y rentre plus jamais ! »
        Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions,
    l’esprit sortit.
    L’enfant devint comme un cadavre,
    de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. »
        Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva,
    et il se mit debout.
        Quand Jésus fut rentré à la maison,
    ses disciples l’interrogèrent en particulier :
    « Pourquoi est-ce que nous,
    nous n’avons pas réussi à l’expulser ? »
        Jésus leur répondit :
    « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir,
    sauf la prière. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

Un décès ?

Vous venez de perdre un être cher et vous souhaitez trouver auprès des paroisses un soutien et un accompagnement. Nous allons tout faire pour vous offrir une oreille attentive et préparer sereinement, ensemble, les funérailles.

Les funérailles religieuses sont une démarche communautaire des vivants, qui honorent ainsi un défunt, dans la dignité, l'espérance et la prière. Elles peuvent être célébrées au cours d’une messe ou par une liturgie de la Parole, accompagnée des rites d’adieu. Vous pourrez la personnaliser en collaboration avec le célébrant – choix des textes, des prières, des paroles prononcées.

Dans nos paroisses, ce sont les prêtres qui vous accompagnent spirituellement dans cette démarche de foi et d'espérance.

Vous trouverez les contacts des prêtres sur la page ad-hoc.

Communion Noës 26.5.19

Communion Noës 10.5.18

Communion Sierre 13.5.18

Première communion Miège – 15 juin 2017

Première communion Venthône Veyras – 25 et 28 mai 2017

Première communion Sierre – 25 mai 2017

Messe des famille à Sierre – 31 janvier 2016

Rechercher

Lire aussi...

Serviteurs de la miséricorde
Fin de vie
Les serviteurs de la Miséridorde, une communauté nouvelle en France, qui se propose de prier pour les personnes en fin de vie. Il suffit de le leur confier par son prénom par téléphone ou sms au +33 7 81 56 41 68 selon la parole de Jésus à sainte Faustine: 

Chapelet de la miséricorde divine

Sur les gros grains, 1 fois, "Père éternetl, je t'offre le Corps et le Sang, l'âme et la Divinité de ton fils bien aimé notre Seigneur Jésus-Christ en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier."
Sur les petits grains, 10 fois, "Par sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et le monde entier."
Puis, 3 fois, "Jésus, j'ai confiance en Toi".



"Si l'on récite ce chapelet de la miséricorde pour un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante non pas en tant que Juge juste mais comme Sauveur Miséricordieux.
"Par ce chapelet, tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté."

Funérailles et deuil
Les funérailles chrétiennes consistent, premièrement, en une ardente prière pour le défunt.

Agenda

...