Sierre, Chippis
Veyras, Miège et Venthône
Chalais-Vercorin
Granges-Grône

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Au top

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? » (Mt 20, 1-16)

    Acclamation : (cf. He 4,12)

    Alléluia. Alléluia.
    Elle est vivante, la parole de Dieu ;
    elle juge des intentions et des pensées du cœur.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples cette parabole :
        « Le royaume des Cieux est comparable
    au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
    afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
        Il se mit d’accord avec eux
    sur le salaire de la journée : un denier,
    c’est-à-dire une pièce d’argent,
    et il les envoya à sa vigne.
        Sorti vers neuf heures,
    il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
        Et à ceux-là, il dit :
    “Allez à ma vigne, vous aussi,
    et je vous donnerai ce qui est juste.”
        Ils y allèrent.
    Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures,
    et fit de même.
        Vers cinq heures, il sortit encore,
    en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
    “Pourquoi êtes-vous restés là,
    toute la journée, sans rien faire ?” 
         Ils lui répondirent :
    “Parce que personne ne nous a embauchés.”
    Il leur dit :
    “Allez à ma vigne, vous aussi.”

        Le soir venu,
    le maître de la vigne dit à son intendant :
    “Appelle les ouvriers et distribue le salaire,
    en commençant par les derniers
    pour finir par les premiers.”
       Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
    et reçurent chacun une pièce d’un denier.
        Quand vint le tour des premiers,
    ils pensaient recevoir davantage,
    mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
        En la recevant,
    ils récriminaient contre le maître du domaine :
        “Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
    et tu les traites à l’égal de nous,
    qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !”
         Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
    “Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
    N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
        Prends ce qui te revient, et va-t’en.
    Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi :
        n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ?
    Ou alors ton regard est-il mauvais
    parce que moi, je suis bon ?”
         C’est ainsi que les derniers seront premiers,
    et les premiers seront derniers. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

Le sacrement de l'ordre

L’ordre est le sacrement par lequel la communauté chrétienne se donne des ministres – ce mot signifie serviteurs – aptes à la construire, à la diriger, à la servir. Concrètement, il s’agit des évêques, des prêtres et des diacres permanents.





Qui peut recevoir ce sacrement ?

Ces ministères sont réservés à des personnes de sexe masculin. Pour l’évêque et le prêtre, le célibat est demandé.

Le diacre permanent est en revanche habituellement un homme marié, qui s’engage dans cette voie avec le consentement de sa femme. Cette vocation est aussi ouverte aux hommes célibataires.

Suis-je appelé à devenir prêtre ? Si tu te poses cette question, et d’autres qui vont avec, le mieux est d’en parler avec un prêtre en qui tu as confiance.

Je suis un homme marié ou célibataire : pourquoi ne deviendrais-je pas diacre permanent ? Ici aussi, il vaut la peine de s’adresser, pour en parler, à un prêtre ou à un diacre permanent, ou encore directement à l’évêque.

Et la vie religieuse consacrée?

La vocation de la femme n’est pas moindre, loin de là, elle est autre. De nombreuses femmes sont engagées à différents niveaux dans toutes nos paroisses.

Certaines personnes ressentent un appel à se consacrer totalement à Dieu et pour l’Évangile, en prononçant des promesses ou des vœux, au sein d’une communauté religieuse. Cette vocation peut être davantage orientée vers la prière et la contemplation ou vers une activité apostolique.

Elle est ouverte aux femmes et aux hommes. Il existe aussi des tiers ordres (ouverts aux laïcs), des instituts séculiers, sans oublier le statut de vierge consacrée, d’oblat ou d’oblate ou encore d’ermite.

Pour en savoir plus sur ces vocations possibles et sur leur discernement, on peut en parler soit avec un prêtre soit avec un membre d’un institut religieux soit encore s’adresser au Centre romand des vocations.

Tous appelés ?

La communauté chrétienne ne se construit pas seulement à travers les vocations particulières car, parmi les baptisés, chacune et chacun est appelé à apporter sa précieuse contribution, dans un domaine qui correspond à ses capacités et son inspiration.

Dans les paroisses notamment, il existe de nombreuses possibilités d’engagement, occasionnel ou durable, dans l’enseignement et la catéchèse, la liturgie, le service d’autrui, la direction de la communauté.

Votre curé ou un agent pastoral vous renseignera bien volontiers. Il peut se faire aussi qu’il vous propose quelque chose. Un appel peut vous déconcerter dans un premier temps, mais moyennant une formation adéquate et un accompagnement, votre réponse sera facilitée et soutenue.

Rechercher

Lire aussi...

L'onction des malades
«Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les prêtres de l’Église et qu’ils prient sur lui, après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.
Le sacrement du mariage
Par le mariage religieux, un homme et une femme consacrent leur union devant Dieu et reçoivent la bénédiction de l’Église, afin que leur amour grandisse, que leur fidélité les rendent heureux, qu’ils deviennent ensemble un foyer d’amour et de vie dans le monde et dans l’Église, et qu’ils puissent assumer pleinement leur responsabilité de parents.
Qu'est-ce qu'un sacrement ?
La vie humaine est ponctuée de grandes étapes, entre la naissance et la mort.
Un décès ?
Vous venez de perdre un être cher et vous souhaitez trouver auprès des paroisses un soutien et un accompagnement.
Nos paroisses...

Nos paroisses n'existent qu'à travers et pour leurs paroissiens. Elles sont des communautés vivantes où chacun est appelé à cheminer spirituellement.


Agenda

...