Sierre, Chippis
Veyras, Miège et Venthône
Chalais-Vercorin
Granges-Grône

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Au top

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? » (Mt 20, 1-16)

    Acclamation : (cf. Ps 144, 9.7b)

    Alléluia. Alléluia.
    La bonté du Seigneur est pour tous,
    sa tendresse, pour toutes ses œuvres :
    tous acclameront sa justice.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait cette parabole à ses disciples :
        « Le royaume des Cieux est comparable
    au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
    afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
        Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
    un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
    et il les envoya à sa vigne.
        Sorti vers neuf heures,
    il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
        Et à ceux-là, il dit :
    ‘Allez à ma vigne, vous aussi,
    et je vous donnerai ce qui est juste.’
        Ils y allèrent.
    Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures,
    et fit de même.
        Vers cinq heures, il sortit encore,
    en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
    ‘Pourquoi êtes-vous restés là,
    toute la journée, sans rien faire ?’
        Ils lui répondirent :
    ‘Parce que personne ne nous a embauchés.’
    Il leur dit :
    ‘Allez à ma vigne, vous aussi.’

        Le soir venu,
    le maître de la vigne dit à son intendant :
    ‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire,
    en commençant par les derniers
    pour finir par les premiers.’
        Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
    et reçurent chacun une pièce d’un denier.
        Quand vint le tour des premiers,
    ils pensaient recevoir davantage,
    mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
        En la recevant,
    ils récriminaient contre le maître du domaine :
        ‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
    et tu les traites à l’égal de nous,
    qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’
        Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
    ‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
    N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
        Prends ce qui te revient, et va-t’en.
    Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi :
        n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ?
    Ou alors ton regard est-il mauvais
    parce que moi, je suis bon ?’

        C’est ainsi que les derniers seront premiers,
    et les premiers seront derniers. »

        – Acclamons la Parole de Dieu.

Un décès ?

Vous venez de perdre un être cher et vous souhaitez trouver auprès des paroisses un soutien et un accompagnement. Nous allons tout faire pour vous offrir une oreille attentive et préparer sereinement, ensemble, les funérailles.

Les funérailles religieuses sont une démarche communautaire des vivants, qui honorent ainsi un défunt, dans la dignité, l'espérance et la prière. Elles peuvent être célébrées au cours d’une messe ou par une liturgie de la Parole, accompagnée des rites d’adieu. Vous pourrez la personnaliser en collaboration avec le célébrant – choix des textes, des prières, des paroles prononcées.

Dans nos paroisses, ce sont les prêtres qui vous accompagnent spirituellement dans cette démarche de foi et d'espérance.

Vous trouverez les contacts des prêtres sur la page ad-hoc.

Rechercher

Lire aussi...

Serviteurs de la miséricorde
Fin de vie
Les serviteurs de la Miséridorde, une communauté nouvelle en France, qui se propose de prier pour les personnes en fin de vie. Il suffit de le leur confier par son prénom par téléphone ou sms au +33 7 81 56 41 68 selon la parole de Jésus à sainte Faustine: 

Chapelet de la miséricorde divine

Sur les gros grains, 1 fois, "Père éternetl, je t'offre le Corps et le Sang, l'âme et la Divinité de ton fils bien aimé notre Seigneur Jésus-Christ en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier."
Sur les petits grains, 10 fois, "Par sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et le monde entier."
Puis, 3 fois, "Jésus, j'ai confiance en Toi".



"Si l'on récite ce chapelet de la miséricorde pour un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante non pas en tant que Juge juste mais comme Sauveur Miséricordieux.
"Par ce chapelet, tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté."

Funérailles et deuil
Les funérailles chrétiennes consistent, premièrement, en une ardente prière pour le défunt.

Agenda

...