Sierre, Chippis
Veyras, Miège et Venthône
Chalais-Vercorin
Granges-Grône

Paroisses catholiques | Secteurs de Sierre

Au top

Le Tweet'image

La Parole du jour

  • Évangile : « L’un de vous me livrera… Le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois » (Jn 13, 21-33.36-38)

    Acclamation :

    Louange à toi, Seigneur,
    Roi d’éternelle gloire !

    Salut, ô Christ, notre Roi :
    obéissant au Père ;
    comme l’agneau vers l’abattoir,
    tu te laisses conduire à la croix.
    Louange à toi, Seigneur,
    Roi d’éternelle gloire !

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples,
              il fut bouleversé en son esprit,
    et il rendit ce témoignage :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    l’un de vous me livrera. »
              Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras,
    ne sachant pas de qui Jésus parlait.
              Il y avait à table, appuyé contre Jésus,
    l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait.
              Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus
    de qui il veut parler.
              Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus
    et lui dit :
    « Seigneur, qui est-ce ? »
              Jésus lui répond :
    « C’est celui à qui je donnerai la bouchée
    que je vais tremper dans le plat. »
    Il trempe la bouchée,
    et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote.
              Et, quand Judas eut pris la bouchée,
    Satan entra en lui.
    Jésus lui dit alors :
    « Ce que tu fais, fais-le vite. »
              Mais aucun des convives ne comprit
    pourquoi il lui avait dit cela.
              Comme Judas tenait la bourse commune,
    certains pensèrent que Jésus voulait lui dire
    d’acheter ce qu’il fallait pour la fête,
    ou de donner quelque chose aux pauvres.
              Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt.
    Or il faisait nuit.

              Quand il fut sorti, Jésus déclara :
    « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié,
    et Dieu est glorifié en lui.
                       Si Dieu est glorifié en lui,
    Dieu aussi le glorifiera ;
    et il le glorifiera bientôt.

                       Petits enfants,
    c’est pour peu de temps encore
    que je suis avec vous.
    Vous me chercherez,
    et, comme je l’ai dit aux Juifs :
    “Là où je vais,
    vous ne pouvez pas aller”,
    je vous le dis maintenant à vous aussi. »

              Simon-Pierre lui dit :
    « Seigneur, où vas-tu ? »
    Jésus lui répondit :
    « Là où je vais,
    tu ne peux pas me suivre maintenant ;
    tu me suivras plus tard. »
              Pierre lui dit :
    « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ?
    Je donnerai ma vie pour toi ! »
              Jésus réplique :
    « Tu donneras ta vie pour moi ?
    Amen, amen, je te le dis :
    le coq ne chantera pas
    avant que tu m’aies renié trois fois. »

                            – Acclamons la Parole de Dieu.

Un décès ?

Vous venez de perdre un être cher et vous souhaitez trouver auprès des paroisses un soutien et un accompagnement. Nous allons tout faire pour vous offrir une oreille attentive et préparer sereinement, ensemble, les funérailles.

Les funérailles religieuses sont une démarche communautaire des vivants, qui honorent ainsi un défunt, dans la dignité, l'espérance et la prière. Elles peuvent être célébrées au cours d’une messe ou par une liturgie de la Parole, accompagnée des rites d’adieu. Vous pourrez la personnaliser en collaboration avec le célébrant – choix des textes, des prières, des paroles prononcées.

Dans nos paroisses, ce sont les prêtres qui vous accompagnent spirituellement dans cette démarche de foi et d'espérance.

Vous trouverez les contacts des prêtres sur la page ad-hoc.

Rechercher

Lire aussi...

Serviteurs de la miséricorde
Fin de vie
Les serviteurs de la Miséridorde, une communauté nouvelle en France, qui se propose de prier pour les personnes en fin de vie. Il suffit de le leur confier par son prénom par téléphone ou sms au +33 7 81 56 41 68 selon la parole de Jésus à sainte Faustine: 

Chapelet de la miséricorde divine

Sur les gros grains, 1 fois, "Père éternetl, je t'offre le Corps et le Sang, l'âme et la Divinité de ton fils bien aimé notre Seigneur Jésus-Christ en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier."
Sur les petits grains, 10 fois, "Par sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et le monde entier."
Puis, 3 fois, "Jésus, j'ai confiance en Toi".



"Si l'on récite ce chapelet de la miséricorde pour un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante non pas en tant que Juge juste mais comme Sauveur Miséricordieux.
"Par ce chapelet, tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté."

Funérailles et deuil
Les funérailles chrétiennes consistent, premièrement, en une ardente prière pour le défunt.